vendredi 5 juin 2020

Communiqué de presse mai 2020

Mobilité et déconfinement le 2 roues motorisé est une solution

Communiqué de presse

Mobilité et déconfinement : le 2 roues motorisé, est une solution…

Dans ses déclarations du 28 avril, le gouvernement a présenté le cahier des charges pour la reprise des transports en commun...

Pour autant, on peut supposer que la difficulté à respecter la distanciation sanitaire, occasionnera un risque pour les usagers. Le port du masque rendu obligatoire dans les transports collectifs en est la preuve.
Si la continuité du télétravail est possible pour certains, bon nombre de salariés obligés de se rendre à leur travail dans les agglomérations et qui tout à fait légitimement ne voudront pas s’exposer, prendront leur voiture, jugée plus sûre.

Une éventualité qui n’a visiblement pas effleuré une certaine classe politique et notamment celle aux manettes de grandes villes et de leurs banlieues, comme Paris et de la région Ile de France, Toulouse, Aix en Provence, Le Havre, Montpellier, Dijon, etc….

Par exemple, Valérie Pécresse, va débloquer 300 millions d’euros pour la réalisation du « RER vélo » (projet de 9 parcours totalisant 650 km de pistes cyclables), « le vélo doit jouer pleinement son rôle en complément des autres modes de transport, pour éviter la paralysie du réseau routier francilien… ».

Élisabeth Borne, ministre de la Transition Écologique, a missionné Pierre Serne, conseiller régional d’Ile de France (EELV) et Président de l’association Villes Cyclable, pour élaborer un « guide national de recommandations ».
Cet ouvrage, dans lequel il s’agit au nom de l’état d’urgence sanitaire, de supprimer des voies de circulation et de stationnement pour créer des pistes cyclables, est destiné aux collectivités et doit être publié avant le 11 mai.

La FFMC, adhère à l’incitation de l’usage du vélo en ville et à la sécurité des cyclistes. Cependant, elle doit se faire dans le respect des autres usagers et notamment des habitants les plus éloignés (comme nombre de nos concitoyens de l’Yonne) qui entrent chaque jour dans Paris ou Dijon pour travailler et qui, pour diverses raisons, ne peuvent ni rouler à vélo, ni prendre les transports en commun.

Le problème est que cette commission de travail œuvre unilatéralement avec les associations de cyclistes, sans concertation avec les représentants des autres usagers de la voie publique et préconise des plans de circulation avec des voies auto/moto aux largeurs insuffisantes, risquant d’occasionner gêne, encombrements et conflits entre usagers déjà fortement affectés par 2 mois de confinement …

Le 2 roues motorisé a de multiples avantages :

• Tout autant que le vélo, le 2RM, favorise la distanciation sociale et contribue à la fluidité du trafic.
• L’équipement (casque, visière, gants) optimise la sécurité sanitaire du conducteur et de son entourage.
• Un deux-roues motorisé en plus, c’est une voiture en moins ou plus de place dans les transports en commun.
• Une solution de mobilité pour ses milliers d’adeptes les plus éloignés de leur lieu de travail en ville.
• Son taux d’occupation à bord est à minima de 50% et de 100% avec un passager.
(Contre en moyenne 1 personne X voiture).
• Son occupation au sol est réduite (stationnement = 4 motos ou scooters pour 1 place de voiture).
• Faible consommation essence (moyenne de 4L/100 Km).

De ce fait et encore plus en cette période de crise sanitaire, le 2RM, doit être pris en compte comme une des solutions de mobilité et non oublié ou stigmatisé comme c’est trop souvent le cas par nombre d’élus.

Contact presse : Didier Bodereau (Coordinateur) : ffmc89@ffmc.fr tél : 06 11 69 42 53

Fédération Française des Motards en Colère Yonne. 106 rue de la liberté- 89400 Migennes

Portfolio