Accueil > La FFMC 89 > La Vie de l’antenne

jeudi 24 avril 2014

Avril, le mois des débiles ?

Il y a un peu plus d’un an, un motard revenant du Bol d’Or provoquait un accident dans lequel lui et la conductrice qui arrivait en face trouvaient la mort (voir notre article). Cet accident, qui a endeuillé deux familles, trouvait sa cause dans un comportement qu’on retrouve tous les ans à cette même période : certains, à la sortie de l’hiver, souffrent d’une poussée de testostérone (car force est de constater que ce sont surtout les individus mâles qui sont touchés). Cet afflux d’hormones, conjugué aux premiers rayons de soleil, semble leur ôter toute capacité de réflexion. On se retrouve ainsi avec toute une population cherchant à se rassurer sur sa virilité, comme une crise d’adolescence tardive. C’est ainsi qu’on se retrouve avec des conducteurs, tels des fans de Justin Bieber cherchant à ressembler à leur idole, prennent la route pour un circuit, oubliant au passage que le propre d’un circuit, c’est justement d’être sécurisé.

Bien sur, nous ne sommes pas des apôtres du respect des limitations de vitesse au km/h près, assimilant le motard (ou l’automobiliste) distrait à un terroriste de la route. Nul n’est infaillible.

Mais lorsqu’un motard circule sur une route où existent des carrefours sans visibilité, et qu’il roule à une vitesse suffisante que lui et sa descendance sur 3 générations finissent en prison, il faut se poser la question d’un niveau minimum d’intelligence requis pour prendre le guidon d’une moto.

Récemment, la filière moto (associations d’usagers, constructeurs, revendeurs) ont pris l’engagement de faire la promotion de l’équipement de protection, notamment en mettant en place des packs à prix réduits.


Peut-être que l’étape suivante devra être le cerveau fourni avec l’achat d’une moto ? Parce qu’à moto, équipement ou pas, le résultat d’un motard roulant à plus de 200 et venant percuter une voiture qui démarre d’un stop est connu d’avance. Et que dire de l’image que cela donne de notre communauté, que l’accident se produise ou non...

Quoi qu’il en soit, ce week-end aura lieu le 78ème Bol d’Or, et nul doute que la maréchaussée sera très présente pour que ce qui s’est passé l’an dernier ne se reproduise pas. Pour notre part, nous serons présents sur notre Relais Motards Calmos, afin d’inciter à la prudence ceux qui sont encore dotés de leurs facultés intellectuelles. Ce sera aussi l’occasion de prouver qu’une grande majorité des motards sont des adultes responsables, et avec qui il est possible d’avoir un vrai échange sur la sécurité routière.